', 'auto');ga('send', 'pageview'); Construction piscine enterrée Dakar, Sénégal | Sadia Travaux
Radius: Off
Radius:
km Set radius for geolocation
Search

Les 8 étapes de la construction d’une piscine enterrée

Les 8 étapes de la construction d’une piscine enterrée

Construction Piscine enterrée

Vous avez hésité, vous avez tourné et retourné l’idée dans votre tête depuis des mois, mais c’est maintenant sûr et certain : vous allez faire construire une piscine dans votre jardin. Vous voulez en savoir plus sur les étapes de la construction d’une piscine ? Voici quelques indications. Il restera à trouver un constructeur de piscine expérimenté et de confiance. Mais peut-être est-ce déjà fait ?

Les 8 étapes clés – Construction piscine enterrée

  1. Traçage de la piscine
  2. Terrassement : le véritable commencement du chantier
  3. Le drainage, recommandé pour la stabilité de votre piscine
  4. La structure de la piscine
  5. Les canalisations et autres raccordements
  6. Le remblaiement autour de la piscine
  7. La pose du revêtement de piscine
  8. Mise en eau, margelles et finitions

 Le traçage de la piscine

Le traçage de la piscine est la première étape de sa construction. Le constructeur de piscine (ou l’entreprise de terrassement) commence par mesurer et délimiter l’emplacement de votre bassin. Avant cela, vous aurez réfléchi à son implantation.tracage-piscine

Le traçage de la piscine 

Mesurer, délimiter, marquer : votre piscine à sa place

Le traçage de la piscine est à effectuer avec beaucoup de précision, comme toutes les phases de construction de la piscine d’ailleurs. Il s’agit notamment de :

  • Vérifier que rien ne traverse le sol (conduits, câbles, nappes phréatiques), ou de faire les démarches nécessaires pour poser la piscine sur unsol stable.• Effectuer des mesures précises, placer des piquets et tendre des cordeaux, mesurer les diagonales pour déterminer les angles et le bon équerrage,• Définir le point zéro, qui correspond au niveau de la piscine et sert de repère pour le terrassement.

C’est déjà presque technique ! Il faut de la rigueur et de la précision. Les mesures sont à vérifier plusieurs fois. Les deux côtés d’une piscine rectangle doivent être de même longueur, sinon cela signifie que les angles ne sont sûrement pas bons. Tout doit être impeccable avant que la structure de la piscine ne soit posée, pour éviter les complications et les défauts de construction.

Quant au terrassement, prévoyez une marge d’environ un mètre autour du bassin pour faire passer les canalisations, et pour que les ouvriers aient un minimum de place pour travailler, sans compter l’épaisseur de la structure (béton armé, coque, ou autre)… Il y a beaucoup de détails à penser, mais les professionnels ont l’habitude.

Si votre piscine a une forme simple, et si l’orientation est bien définie, le traçage peut être fait en quelques heures. C’est une étape déterminante pour la construction, mais ce n’est pas la plus longue. Ensuite, il est temps de creuser l’emplacement de votre piscine enterrée.

Le terrassement : le véritable commencement du chantier

Deuxième étape dans la construction de votre piscine enterrée : creuser ! Le terrassement sert à délimiter l’emplacement et la profondeur de votre piscine enterrée, et à tracer tous les chemins qui relieront votre bassin au local technique ou à la maison.terrassement

Le terrassement : le véritable commencement du chantier 

Préparer le terrassement

Avant les travaux, l’entreprise de terrassement doit analyser votre terrain. La technique de terrassement dépend de la composition du sol. S’il est rocheux, il faudra une machine spéciale (brise roche), et il y aura peut-être un surcoût par rapport à un terrassement plus « classique ».

L’accès à l’emplacement de la piscine détermine aussi la technique de terrassement. Pourra-t-on utiliser une machine de terrassement ? Votre portail est-il assez large ? Voilà des questions qui seront résolues avec votre constructeur de piscine.

Le terrassement : creuser l’emplacement de la piscine

L’étape du terrassement a lieu après le traçage de la piscine. Il s’agit d’évacuer la terre, sans oublier d’en conserver pour le remblaiement. Le reste peut être étalé sur le terrain, utilisé pour votre jardin, ou transporté à la déchetterie. Mettez tous ces « détails » au clair avec votre prestataire dès le début. Le transport du surplus de terre peut augmenter votre facture.

Le fond de votre piscine est plat, incliné ? Le bassin contient une fosse à plonger ? Il s’agit de respecter le plan de la piscine et de creuser les profondeurs exactes. Autour de la piscine, il vaut mieux creuser un espace supplémentaire pour le passage des tuyaux et pour travailler sur le chantier. Mais pas trop. Sachez que si une profondeur trop importante a été creusée, il ne faut pas remblayer avec de la terre, mais plutôt ajouter une dalle de béton ou du gravier.

Lors du terrassement, on dessine aussi l’emplacement des pièces à sceller, bondes de fond et autres, toujours selon le plan du bassin.

Avec de bons professionnels, le terrassement ne prendra pas trop de temps, et tout sera mis en œuvre pour la bonne assise de votre piscine. Seules les intempéries peuvent perturber les travaux. Alors espérons qu’il ne pleuve pas pendant cette étape !

A savoir : Votre terrain doit supporter la charge de la piscine (des litres d’eau quand même !). Or, avec la poussée des eaux de pluie, la piscine peut glisser, se fissurer, se soulever…L’étape de drainage a donc également toute son importance.

Le drainage, recommandé pour la stabilité de votre piscine

Le drainage consiste à mettre en place un drain autour de la piscine ou au niveau des fondations, pour dévier les arrivées d’eaux qui peuvent exercer une pression sur la piscine. La présence d’une nappe phréatique, un sol argileux ou en pente rendent le drainage indispensable.drainage-stabilite-piscine

Le drainage, recommandé pour la stabilité de votre piscine 

Les risques liés au terrain et à la pression de l’eau

Le ruissellement des eaux de pluie dans le sol peut exercer une pression sur la piscine. Votre constructeur de piscine doit connaître les phénomènes qui peuvent représenter des dangers : poussée d’Archimède, effondrement de terrain, etc.

Votre terrain est marécageux ? Votre piscine est construite dans une pente ou dans une cuvette ? Avec le terrassement, il faudra envisager des travaux supplémentaires comme l’installation de piliers de soutien et/ou d’un système de drainage.

Le drainage : un lit de cailloux par mesure de précaution

Il est possible d’installer un tuyau de drainage sur les périphéries de la piscine, ou sous la fosse à plonger. Les drains se composent de cailloux et d’une membrane géotextile. Ils empêchent le ruissellement des eaux jusqu’aux parois de la piscine.

Le drainage est raccordé au système d’évacuation des eaux. Il permet le bon écoulement des eaux, sans compromettre la solidité et la stabilité de la piscine. En plus du drainage du terrain, il est possible de mettre en place un puits de décompression (ou puits drainant) pour pomper l’eau si besoin. Il récolte les eaux de pluie en provenance du drain. Il doit être installé en dessous du niveau le plus bas de la piscine, et donc prévu lors du terrassement.

Le drainage est très fortement recommandé par les constructeurs de piscine, voire obligatoire. Il assure la bonne assise de votre piscine, grâce au bon écoulement des eaux du sol et du sous-sol. Après cette étape, on peut construire ou mettre en place la structure de la piscine. On est maintenant sûr qu’elle sera bien positionnée, et bien maintenue.

La structure de la piscine

L’emplacement est prêt. Il est temps de construire la structure de la piscine : coulage du béton, assemblage des panneaux, mise en place de la monocoque… de nombreuses méthodes de construction de piscine existent. Laquelle avez-vous choisie ?structure-piscine

La structure de la piscine 

Mettre en place les parois du bassin…

Vous construisez une piscine en béton ? Différentes techniques peuvent être mises en œuvre. Béton coulé, béton projeté, béton armé, coffrage : votre constructeur a sa technique favorite et saura vous en expliquer les avantages. Le procédé de construction peut aussi dépendre de la forme de piscine que vous souhaitez.

Certains fabricants de piscine conçoivent des panneaux à fixer simplement entre eux pour constituer les parois de votre piscine. Les matériaux utilisés peuvent être très divers, tout dépend des constructeurs.

Sinon, vous pouvez installer une coque de piscine en polyester, fabriquée en usine et livrée à domicile pendant les travaux. La mise en place de la coque nécessite toutefois, comme toujours, du savoir-faire.

…et les pièces à sceller

Lors de la mise en place des parois, il s’agit aussi de penser aux pièces à sceller : skimmers et buses de refoulement sont indispensables pour la circulation de l’eau. L’eau doit être aspirée dans le système de filtration, puis faire son retour dans votre bassin. Pas de cycle de l’eau possible sans les pièces à sceller !

En option, il y a les éclairages, la prise balai (nécessaire pour utiliser certains robots de piscine), la nage à contre courant ou autres accessoires de confort. Là encore, votre constructeur sait exactement comment procéder et respecter les plans de votre piscine.

Et le fond ?

Le fond doit être stabilisé avant de construire la piscine, généralement après le terrassement, par exemple avec un radier en béton. Mais tout dépend du type de piscine.

Méthode traditionnelle ou technique innovante, il y a plusieurs de façon de construire une piscine enterrée. L’étape du montage de la structure diffère selon les procédés. Quand la structure de votre piscine est en place, il est temps de s’occuper des canalisations et raccordements.

Les canalisations et autres raccordements

En parallèle de la construction de la piscine, vous équipez votre local technique. Il contient des équipements indispensables qui doivent être reliés à votre bassin, et/ou à l’électricité. Maintenant que la structure de votre piscine est construite et que les tranchées sont prêtes à accueillir les différentes canalisations, vous pouvez passer aux raccordements.canalisation

Les canalisations et autres raccordements 

Le raccordement jusqu’au local technique

Le système de filtration se trouve dans le local technique, à proximité de votre piscine. La pompe et le filtre sont des éléments essentiels, mais votre local technique peut aussi abriter une pompe à chaleur, un surpresseur pour robot, un électrolyseur pour le traitement de l’eau au sel, un chlorinateur… Bref, tout ce qui peut aider au traitement de l’eau et au bon fonctionnement de la piscine.

Les circuits hydrauliques et électriques de votre piscine

Il s’agit de préparer l’emplacement et le circuit des tuyaux, et de tout raccorder. De la piscine au local technique, du local technique à la prise électrique, le chantier peut s’avérer complexe. Les normes de sécurité doivent être strictement respectées. En matière d’électricité, il vaut mieux laisser faire les professionnels.

Quant aux canalisations, ce sont les normes techniques d’assemblage qui requièrent des compétences particulières : les différents types de tuyaux ne peuvent pas forcément s’assembler entre eux. Un tuyau en PVC et un tuyau en polyéthylène ne sont pas compatibles. Il faut le savoir. Tuyau souple ou rigide ? C’est aussi à définir avec votre constructeur.

Les raccordements sont facilités si votre local technique est à proximité de la piscine. De plus, les équipements fonctionnent de façon optimale si l’eau a moins de chemin à parcourir dans vos canalisations. D’ailleurs, pensez-y quand vous choisissez la puissance de votre pompe de piscine.

Entre normes techniques et électriques, les raccordements demandent un peu d’attention. Après cela, on peut remblayer les abords du bassin !

 

Conseil d’expert : « Nous préconisons une canalisation par pièce à sceller, c’est à dire un tuyau pour chaque buse de refoulement, par exemple. Si un tuyau présente un défaut ou une fuite, vous pouvez ainsi l’isoler et utiliser votre piscine malgré tout. »

Le remblaiement autour de la piscine

Quelques étapes plus tôt, le terrassement a été effectué pour construire votre piscine. Une fois le bassin et les raccordements en place, il faut combler les trous et remplir de terre les abords de la piscine. La construction de votre piscine touche à sa fin.remblaiement-piscine

Le remblaiement autour de la piscine  

Le remblaiement pour « fermer » le bassin

Le remblaiement autour de la piscine est une étape tout aussi délicate que les précédentes. Avant tout, il convient de vérifier que chaque élément est en place : le drainage, les tuyaux, les pièces à sceller, etc. Vérifiez aussi que les panneaux modulaires sont bien fixés, le cas échéant. En fait, vous devez être sûr que tout est bien raccordé et fixé avant que les éléments ne soient enfouis sous terre. Logique, non ?

Pour le remblaiement, on utilise la terre qui a été évacuée lors du terrassement. A l’exception de la terre végétale, ou de l’argile. Pourquoi ? Pour les mêmes raisons qui vous ont encouragé à mettre en place un drainage : limiter le ruissellement des eaux autour de la piscine. Certains types de terre sont plus « sensibles » que d’autres, notamment l’argile qui peut facilement se gorger d’eau.

Le remblaiement peut aussi se faire avec du gravier. Mais votre constructeur de piscine, qui connaît votre terrain, vous conseillera à ce sujet. Et il saura effectuer les bons gestes pour remblayer votre piscine sans déformer le bassin, pour une piscine qui tient dans la durée.

Après l’étape du remblaiement, il reste à poser le revêtement et à remplir la piscine ! Les aménagement autour du bassin (plage, terrasse, salon de jardin, pool house, etc.) pourront se faire dans un second temps. Vous serez déjà ravi de profiter de votre piscine ainsi, n’est-ce pas ?

Conseil d’expert SADIA Travaux: « Testez l’étanchéité des canalisations avant le remblaiement, pour détecter et corriger les éventuelles fuites. Après, il sera trop tard ! »

La pose du revêtement de piscine

Votre piscine a déjà une belle allure, mais avec son revêtement, vous n’aurez plus que vos yeux pour admirer. Le type de revêtement à poser dépend du matériau de construction de votre piscine, et en particulier de son étanchéité. Liner, carrelage, mosaïque, enduits : que ce soit par la structure ou par le revêtement, il faut que l’étanchéité de votre piscine soit assurée.revetement-piscine

La pose du revêtement de piscine 

Les revêtements dépendants du support

Votre structure est étanche, le revêtement peut être uniquement décoratif : enduit, peinture ou carrelage. Les piscines bétonnées sont en général étanches, mais vous pouvez réaliser un enduit étanche complémentaire avant la pose d’un autre revêtement.

Appliquez une peinture en plusieurs couches sur un support propre et lisse. Ou bien, posez du carrelage. Les motifs, les dégradés de couleur et les frises font du carrelage un revêtement de luxe, tout comme les carreaux de céramique. Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas : à vous de faire votre choix. Mais vérifiez quand même si la couleur de revêtement choisie est autorisée dans votre commune… on ne sait jamais.

Les revêtements qui ne dépendent pas du support

Si la structure de votre piscine n’est pas étanche (certains panneaux modulaires par exemple), votre revêtement doit en assurer l’étanchéité. C’est le cas du liner ou de la membrane armée. Ils sont fait en PVC, découpés aux dimensions du bassin et prêts à poser.

Le liner se fixe sur les bords du bassin, sur un rail d’accrochage préalablement mis en place, et la pression de l’eau le plaque sur les parois et le fond. Mais il faut utiliser un aspirateur pour maintenir le liner sur les parois avant la mise en eau. Une activité de découpage est aussi au programme, pour dégager les pièces à sceller comme les skimmers. C’est un travail de professionnel. Il faut être précis et minutieux.

Votre constructeur vous proposera peut-être un autre revêtement que ceux que nous avons évoqué, comme le polyester stratifié. Selon votre type de piscine, il y a forcément un revêtement parfaitement adapté.

Notez les subtilités de cette étape : la compatibilité du revêtement avec la structure de la piscine, les précautions à prendre avant de poser le revêtement final… Mais avec un bon constructeur de piscine, tout semblera évident.

 

Conseil d’expert SADIA Travaux : « Une fois que le liner est posé, il faut vite commencer la mise en eau. C’est pour cela que l’on fait les raccordements avant de poser le revêtement. L’ordre des étapes de construction n’est pas figé, mais avec un liner, il vaut mieux remplir assez vite la piscine. »

Mise en eau, margelles et finitions

Vous n’avez qu’une envie : sauter à l’eau ! Pour l’instant vous voyez les ouvriers marcher au fond de votre piscine, avec son revêtement tout neuf et de la terre tout autour… Allez, encore un peu de patience pendant que votre bassin se remplit. Posez les margelles, et vous pourrez bientôt vous baigner. Dernière ligne droite !eau-de-la-piscine

Mise en eau, margelles et finitions 

Il ne manque plus que l’eau dans votre piscine

Il est temps de remplir votre piscine, c’est ce qu’on appelle la mise en eau. Comptez plusieurs jours pour le remplissage de la piscine enterrée, selon son volume. Rien qu’avec une piscine autoportante, il faut quelques heures, alors vous imaginez.

Pendant ce temps, il faut vérifier que le liner se positionne bien, si avez posé un liner en guise de revêtement. Une fois la piscine remplie, vous pourrez tester la filtration, le chauffage, etc.

Dernière étape de construction de la piscine : les margelles

Le premier élément qui donne un aspect fini à la piscine, ce sont les margelles. Pour votre sécurité et votre confort, baignez-vous une fois qu’elles sont en place. Elles contournent joliment la piscine, vous permettent de vous asseoir au bord de l’eau pour y tremper vos pieds, ou de vous hisser hors du bassin sans vous faire mal.

Ensuite vous pourrez poser une terrasse en bois, en terre cuite, en pierre ou autre… et concevoir d’autres aménagements autour de votre piscine enterrée.

Remplissez votre piscine, posez les margelles, finalisez la construction de votre local technique : votre piscine creusée est prête. Profitez-en bien ! Et n’oubliez pas d’utiliser vos accessoires de nettoyage.

 

A savoir : Remplissez votre piscine une bonne fois pour toute. Normalement, vous n’aurez jamais à la vider entièrement. Avec un bon traitement de l’eau et un bon entretien, vous diminuerez le niveau de l’eau en hiver, mais c’est tout. L’eau n’est pas une ressource illimitée alors… préservez-là.

Comments (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec